Journée Européenne du Patrimoine à la Caverne

La Grotte Chauvet 2 Ardèche participe aux Journées Européennes du Patrimoine les 19 et 20 septembre, autour d’une thématique : «  Devoir universel : un site archéologique à conserver, une grotte à répliquer, un patrimoine à valoriser ».

3 conférences et temps forts sont proposés dans le cadre de ces deux journées :

• Les technologies de pointe au service de la recherche et de la conservation de la grotte Chauvet

Dès la découverte de la grotte Chauvet-Pont d’Arc en décembre 1994, la décision a été prise de ne pas l’ouvrir au public pour des raisons de conservation, et d’en construire une copie, 36 000 ans plus tard, pour permettre à tous d’accéder à ce patrimoine d’une valeur inestimable.

Ce trait d’union temporel a été permis notamment grâce à l’utilisation des technologies de pointe.

La conférence portera sur les manières et les moyens technologiques mis en œuvre pour répondre aux 3 missions fondamentales de l’équipe de conservation de la grotte depuis ce jour : la recherche, la conservation et la valorisation -comprenant la réalisation de la réplique. 

Après un tour d’horizon de l’existant, de la construction de passerelles en acier inaltérable à la réalisation d’un relevé 3D au laser, il sera question des perspectives et attentes vis-à-vis de ces
techniques d’avant-garde qui permettront la poursuite de la recherche et de la conservation : la place de robotique, de l’imprimante 3D, des batteries sèches…

Intervenants :

Marie Bardisa, conservateur de la grotte Chauvet

Charles Chauveau, assistant à la Conservation de la grotte Chauvet

Paulo Rodrigues, assistant à la Conservation de la grotte Chauvet



Samedi et dimanche à 11h

• Visite commentée de l’architecture du site : comment cette création contemporaine sublime-t-elle le premier grand chef d’œuvre de l’humanité ?

Le cabinet d’architectes Xavier Fabre/Vincent Speller associé à l’Atelier 3A a conçu l’édifice qui abrite la réplique de la grotte ainsi que l’ensemble de bâtiments (Galerie de l’Aurignacien, pôle pédagogique, restaurant…) répartis sur une dizaine d’hectares de manière à former une empreinte dans le paysage.

Implantés au ras du sol et le plus discrètement possible, les différentes entités donnent l’impression de murs qui surgissent de terre. L’intégration paysagère constitue une attention prioritaire de ce projet, les bâtiments sont des prolongations de la topographie et ne dépassent pas la cime des arbres.

La discrétion de l’architecture ne signifie pas son absence, mais plutôt l’émergence d’une architecture « neutre », topographique, répétitive dans ses rythmes et qui permet de souligner discrètement les éléments forts du site et du programme.

Les architectes présenteront les éléments forts de leur réalisation à travers une visite-promenade sur le site.

Intervenants :

Cabinet d’architectes Fabre Speller

Atelier 3A



Samedi et dimanche à 14h30

• L’inscription UNESCO de la grotte ornée du Pont d’Arc, historique, contenu et engagements

Vallon Pont d'Arc (Ardeche), le 27.06.2014. Grotte ornee du Pont d'Arc dite Chauvet. Fete pour le classement UNESCO

Trop souvent une candidature à l’inscription d’un site auprès du Patrimoine Mondial de l’UNESCO est perçue comme une course à l’obtention d’un label touristique.

Ce serait réduire considérablement la portée d’une telle initiative.

En effet, une candidature UNESCO est une démarche volontaire d’adhésion aux valeurs et objectifs de la Convention du Patrimoine Mondial dont la mise en œuvre est décrite aux travers d’orientations, elles-mêmes en constante évolution.

L’objet de la conférence sera donc de rappeler l’esprit de la Convention du Patrimoine Mondial et des orientations devant guider sa mise en œuvre, d’expliciter les choix successifs qui ont guidés la candidature à l’inscription de la grotte ornée du Pont d’Arc et de présenter son contenu.

A l’heure où l’actualité nous rappelle régulièrement que le patrimoine universel est un enjeu économique et politique tel que dans certaines régions du monde il est actuellement pillé ou détruit, il sera enfin question de la responsabilité qui nous incombe afin de conserver et valoriser sur le long terme, un des biens les plus ancien inscrit sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Intervenants :

Richard BUFFAT, Directeur du Syndicat Mixte de la Grotte Chauvet 2 Ardèche
Elisabeth CAYREL, Chargé de mission UNESCO
Sébastien MATHON, Chef de projet du Grand Projet Rhône-Alpes de la Grotte Chauvet 2 Ardèche

Samedi et dimanche à 16h